Nouveau BMW X1

 In Essais

Le BMW X1, comme toute les stars, retouche discrètement son apparence pour se maintenir dans la course. Quatre ans après son lancement la star des SUV compact Premium passe donc par la case restyling afin de conserver le leadership qui est le sien en France.

C’est en effet le X1 qui s’arroge le top des ventes chez BMW dans notre pays. Ce SUV compact y devance aussi bien la Série 1 que la Série 2 mais aussi le nouveau X2 aux dents longues. Un autre SUV qui comme les Range Rover Evoque, Volvo XC40 ou Audi Q3 avance de jolis arguments. Fort heureusement, le X1 se « retape » joliment pour cette fin d’année. C’est assez discret toutefois, mais le style se bonifie et prend du nerf. Sont concernés, le bouclier qui adopte une calandre nettement plus imposante avec de double haricot nouveau si cher à la marque et les feux désormais à Led, mais aussi la poupe qui se pare de feux redessinés également. Dans l’habitacle c’est aussi très léger mais on note tout de même une belle mise à niveau des équipements et des aides à la conduite. Pas d’instrumentation numérique ou de commande gestuelle du système audio ici mais un écran multimédia tactile de plus grande taille de 6,5 pouces, ou 8,8 pouces, ou même 10,2 pouces avec le système de navigation. On relève également de belles améliorations des systèmes d’aide à la conduite comme l’alerte de franchissement de ligne ou le régulateur de vitesse adaptatif. Le système iDrive profite de son côté d’une mise à niveau et gagne des fonctionnalités de recherche par commande vocale plus performantes. A noter que le contrôle de vigilance du conducteur et l’avertisseur du risque de collision sont de série dès le premier niveau et l’astucieux système de manœuvres automatiques « Park Assist » dès le second (X-Line) mais pour le régulateur de vitesse adaptatif ou de la conduite semi-autonome dans les bouchons vous devrez vous offrir le pack optionnel Advanced Safety (1.250 €).

Ce nouveau SUV X1 profite pour son démarrage d’une offre moteur limitée à trois motorisations diesel et trois essences. Une offre intéressante qui s’échelonne du 16d (114 ch) au 20d (190 ch) en passant par le 18d (150 ch) et du 18i de 140 ch au 25i de 231 ch sans oublier le 20i de 192 ch. Nous avons eu la possibilité d’essayer les deux versions supérieures diesel et essence. Sans surprise, le 25i fort de ses 231ch et de son couple abondant (350Nm), procure un bel agrément de conduite (0 à 100 km/h en seulement 6,5 secondes). Equipé comme notre X1 d’essai de la boîte huit rapports automatique StepTronic mais aussi de la transmission intégrale xDrive, ce SUV a le pied sûr et agile. Le comportement est plutôt sportif comme il sied à une BMW avec une direction précise et informative et la tenue de route excellente. Ce SUV ne souffre pas non plus de mouvements de caisse grâce à un compromis d’amortissement tout à fait satisfaisant. On lui reprochera toutefois de se montrer un peu trop sage, un peu trop lisse pour une… BMW. Certes le quatre cylindres 1.998cm3 turbocompressé TwinPower fait le boulot mais sans… la manière dirons-nous ! Du coup nous avons préféré le 20d que nous avons cravaché dans la foulée. Le 2 litres turbocompressé annonce également 231ch mais son couple (450Nm) est plus élevé et donne enfin quelques sensations de conduite. Et c’est cool ! Et on peut en profiter largement car la consommation restera contenue (maxi 6,6l/100km sur lors de notre essai… enlevé) quand celle du 20i ne demande qu’à grimper (9,6 litres relevé sur parcours varié mais finalement assez sage!).

Les tarifs :

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search