Triumph Rocket III-R et Rocket III-GT… catégorie poids lourds

 In Actus

Triumph n’a pas fait les choses a moitié avec sa nouvelle Rocket 3 R. Le (très) gros roadster britannique progresse dans tous les domaine, verse carrément dans le superlatif et nous donne immédiatement envie de l’enfourcher… à condition d’avoir de gros bras (sic.)

Quinze années après la Rocket III le constructeur britannique Triumph revient nous mettre un uppercut qui nous sèche pour le compte! Car ses Rocket III-R et III-GT ont de la présence, de la poigne, de la pêche et du répondant. Ces gros, très gros roadsters s’arrogent de plus le titre de plus gros moteur, catégorie moto de série. Le généreux trois cylindres affiche des performances qui impressionnent avec pas moins de 167ch à 6.000tr/min et 221Nm de couple. De quoi s’affranchir du 0 à 100km/h en 2,8 secondes. Ouf les bras….

Puissance de 167ch et 221Nm de couple!

Ce bloc a toutefois été allégée avec une réduction de poids (carter moteur, système de lubrification à carter sec, nouveaux arbres d’équilibrage de vilebrequin) qui atteint les 18kg.  Mais il en a profité pour se faire encore plus beau avec de belles ailettes usinées sur les différents carters moteur, le couvre-culasse et le couvercle d’arbres à cames. Mais les miracles n’existent pas et ces deux brutes affichent respectivement un poids de 291 kg et 294 kg. Triumph a soigné la présentation :  réservoir de carburant stylé avec sangle de réservoir en acier inox brossé et bouchon type Monza comme sur les réservoirs d’huile et de liquide de refroidissement, boîte à air en aluminium brossé, etc. L’équipement n’est pas en reste avec grosse fourche inversée Showa de 47 mm réglable (en détente et compression) avec étriers de frein très haut de gamme Brembo Stylema, mono-amortisseur Showa « piggyback » entièrement réglable (en détente, compression et précharge), quatre modes de conduite, shifter up&down, contrôle de traction et un ABS de dernière génération tous deux assistés par une centrale inertielle, assistance en démarrage en côte, tableau de bord LCD, de feux à LED, régulateur de vitesse, système de démarrage sans clé, poignées chauffantes, GPS intégré etc. La Rocket III-R et la III-GT se distinguent principalement par leurs destinations, d’un côté le sport, de l’autre le voyage. Ainsi quand la III-R s’équipe d’une selle pilote et passager de type roadster d’une hauteur de 773 mm, la Rocket III-GT bénéficie d’un guidon haut d’une selle pilote et passager type touring d’une hauteur limitée de 750 mm avec de plus un dossier passager en aluminium brossé de série. Sur les deux les commandes peuvent de plus s’ajuster. Pour les plus difficile près de cinquante accessoires sont d’ores et déjà disponibles.

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search