BMW, stratégie pour le futur

 In Actus

Les temps changent et l’incertitude prévaut, mais BMW n’entend pas se laisser dépasser, sûrement pas. Le constructeur allemand prend donc les devants et innove à tout va avec comme objectif principal d’être prêt à affronter toutes les situations. En devenant par exemple un fournisseur de mobilité et non plus un simple constructeur automobile.

BMW nous a dévoilé sa stratégie pour le futur. Un futur qu’il souhaite accompagner et non pas subir. Comme le souligne Harald Krüger, président du conseil d’administration de BMW AG « Notre approche prospective a la priorité absolue. En ces temps instables, nous restons concentrés sur l’avenir et prenons les décisions qui contribueront au succès de demain. Nous misons sur la confiance et continuité. Le groupe Bmw a plus de 100 ans d’expérience dans la gestion de la transformation et de la volatilité dans un monde en mutation rapide. C’est pourquoi nous voyons dans des conditions difficiles une occasion d’aller de l’avant et de renforcer notre position de leader du marché. Nous mettons en œuvre notre stratégie de manière rigoureuse et investissons énormément dans les technologies du futur, malgré l’environnement instable d’aujourd’hui ».

En terme de propositions high-tech, BMW n’est pas le dernier et propose aujourd’hui nombre de systèmes « intelligents » pour nous faciliter la vie : assistants de maintien et de changement de voie, assistant embouteillage, avertisseur de collision, régulateur de vitesse actif etc. mais les choses vont bien sûr se développer encore pour davantage d’autonomie, de confort et de sécurité. L’assistant de marche arrière, en série sur le nouveau X5, qui vous permet de reculer sur vos traces sans les mains, ou l’assistant personnel intelligent à guidage vocal, sorte de copilote virtuel, sans oublier ce nouveau système de recharge à induction proposé notamment sur la récente 530e hybride en sont les derniers exemples. On pourra très vite y ajouter la voiture partagée Drive Now, l’automobile connectée qui vous permet de participer à une conférence depuis votre voiture ou bien de déjouer les difficultés du stationnement dans nos cité modernes avec un système de réservation automatisé comme Parknow ou Parkmobile. Le système Remote 3D view pour garder le contact avec votre voiture où que vous soyez, ou le Digital Key, pour un partage intelligent sont deux autres nouveautés qui révolutionneront notre rapport à l’automobile. Et ce n’est rien encore car cette connectivité tous azimuts va certainement se développer davantage avec la voiture autonome, prise très au sérieux par Bmw qui travaille déjà sur les véhicules complètement autonomes qui envahiront peut-être nos routes vers 2030. Le constructeur vient de lui dédier un centre de Recherche & Développement ambitieux à Munich où plus de 2.000 personnes s’affairent à développer les propositions de demain notamment en matière d’Intelligence artificielle.

Sans oublier l’électrique/hybride bien sûr, où Bmw s’est déjà engagé avec force mais qui va se développer plus avant avec l’arrivée de la future Mini électrique l’année prochain, de l’iX3 en 2020, et de l’iNext avec ses 400km d’autonomie et sa puissance confortable de 270ch qui sera dévoilée en 2021, comme le futur grand coupé sport i4 d’ailleurs. Bmw compte bien maintenir le rythme et prévoit déjà de lancer 25 nouveaux modèles électrifiés sur ces sept prochaines années. Pour parler chiffres bruts, le constructeur munichois a tout simplement l’ambition de commercialiser un demi-million de voitures hybrides et électriques en 2019. Le secteur des batteries est également en plein bouleversement et les accords passé par Bmw doivent lui permettre une meilleure maîtrise de la conception, l’industrialisation, l’utilisation mais aussi la gestion de la fin de vie de ces dernières.

Mais les plus grands changements restent à inventer. L’enjeu « ce n’est plus uniquement être un constructeur automobile mais c’est surtout offrir des solutions de mobilité autour de son véhicule » explique Olivier Dufieu, Responsable de l’Electro-mobilité chez BMW. Il faudra bien envisager l’automobile autrement. Non plus comme une fin en soit, un moyen de transport personnel, mais comme un élément au sein d’un tout. Aujourd’hui la voiture est toujours considérée comme un service. Demain le service proposé sera celui de la mobilité, l’auto en fera partie au même titre que d’autres propositions. A plus long terme enfin, ce sont tous ces nouveaux objets connectés qui finiront directement par nous solliciter pour répondre à tous nos besoins. Dans tous les cas Bmw l’a bien compris, si vous ne réfléchissez pas à la mobilité au futur, vous risquez tout simplement d’en être écarté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search