Honda Civic 1,6l. i-DTEC : challenger doué…

 In Essais

Lancée il y a un an la nouvelle Honda Civic proposait une ligne originale, une belle finition et un comportement limite sportif. Mais dans un pays toujours dominé par le diesel, il lui manquait encore cruellement une motorisation susceptible de séduire les grands rouleurs et les professionnels. Le nouveau moteur 1,6l. i-DTEC vient aujourd’hui combler assez efficacement cette lacune.

 

La Honda Civic de dixième génération a été lancée l’an dernier avec des motorisations essence VTEC turbocompressées allant du 1.0l de 129ch au 1.5l de 182ch. Sans oublier bien sûr la très exclusive Type R forte de ses généreux 320ch ! Mais rien en diesel. Un oubli, un choix comme chez certains constructeurs qui n’en proposeront plus ? Non plutôt une question de timing puisque voici venue cette version diesel justement. Un modèle à mazout pas du tout dans l’air du temps il est vrai, chargé pourtant de séduire tant les gros rouleurs qui roulent encore que les professionnels qui ont toujours besoin de rouler. Mais aussi ceux qui restent sensibles aux consommations mesurées de ce type de motorisation. Soit encore pas mal de monde à court terme et toujours près d’un tiers des ventes à l’horizon 2021 selon Honda. De plus la Civic 1,6l. i-DTEC assemblée en Europe sur le site britannique HUM (Honda of the UK Manufacturing) sera également vendue un peu partout dans le monde et notamment en Amérique du sud et en Inde, un pays/continent qui devrait à lui seul absorber une belle part de la production.

Cette nouvelle motorisation diesel, dérivée de la précédente mouture, se positionne en tout cas à la pointe. Mais comme le veut la tendance, ce n’est pas tant les performances qui progressent que le gain en dépollution. Le moteur 1,6l. i-DTEC de la Civic est le résultat d’un gros boulot des techniciens et ingénieurs qui « ont appliqué de nouveaux processus de production, utilisé des matériaux différents et fait appel à des éléments de nouvelle génération pour créer un moteur entièrement revu » précise Honda.

Dans le détail, le travail a porté sur l’amincissement et la rigidification du bloc, en aluminium comme la culasse, l’adoption de pistons en acier pour un meilleur transfert thermique mais aussi et surtout sur la chasse généralisée aux frictions et un contrôle pointu des températures et des pressions de fonctionnement. Ce qui permet à ce nouveau moteur 1,6l. I-DTEC de se passer d’un catalyseur SCR et donc du fastidieux appoint d’AdBlue. La Civic diesel se satisfaisant désormais d’un simple piège à NOx nouvelle génération. A l’arrivée le 1,6l. i-DTEC annonce donc toujours une puissance inchangée de 120ch dispensée à 4.000 tr/m ainsi qu’un couple de 300Nm à 2.000 tr/m. En revanche et c’est là l’objectif de cette refonte les émissions de CO2 chutent, passant à 91 g/km (93 g/km version 5 portes) pour un malus neutre, alors même que c’est la nouvelle norme Euro6d qui s’applique. Ce qui lui permet soulignons-le d’échapper à la majoration 2018 de la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS). Pour peaufiner cette recherche d’efficacité la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports bénéficie elle aussi d’un travail de réduction des frottements. Elle sera d’ailleurs épaulée au printemps par une boîte automatique 9 vitesses en option (+ 1.940 €).

 

Au volant de cette Civic 1.6 i-DTEC on retrouve les qualités dynamiques des versions essence. Le comportement est toujours aussi rigoureux et l’amortissement demeure bien calibré même si vous ne disposez pas de l’option « suspension pilotée » assez pertinente par ailleurs mais qui n’est proposé que sur la Civic 5 portes. Quel que soit le revêtement, on profite toujours d’une tenue de route particulièrement saine et d’un bel équilibre. Avec sa puissance mesurée de 120ch, le nouveau 1.6 i-DTEC ne vient pas briser cette belle harmonie. Les 300Nm sont parfaitement digérés par un train avant jamais dépassé. Les performances sont intéressantes avec par exemple un chrono de 10,5 secondes sur le 0 à 100 km/h. Légère et très bien guidée la boîte de vitesse participe d’ailleurs de l’agrément de conduite général. Les six rapports sont bien étagés et accompagnent très bien le moteur coupleux et finalement pas trop linéaire. Il sait aussi se montrer sobre puisque nous avons enregistré une moyenne de 5,9l. sur notre parcours d’essai finalement assez représentatif d’un usage courant.

La Honda Civic 1.6 i-DTEC est disponible en différents niveaux de finitions mais dès l’entrée de gamme « Elegance » on retrouve une climatisation automatique, un régulateur de vitesse adaptatif, la reconnaissance des panneaux de signalisation routière, le freinage d’urgence autonome, une aide au maintien de voie et les feux automatiques mais aussi des sièges avant chauffants, une radio avec écran de 5 pouces, des rétroviseurs électriques et chauffants et des jantes en alliage de 16 pouces. Pour une climatisation bi-zone, un système de suspension adaptative, la caméra de recul, la navigation Honda Connect avec écran tactile de 7 pouces, la connectivité Apple CarPlay et Android Auto, la radio numérique DAB, les projecteurs à LED, la sellerie cuir, les sièges arrière chauffants vous devrez toutefois avoir recours aux niveaux supérieur Exclusive, et Exclusive Premium et AT.

 

LES TARIFS :

Honda Civic 5 portes

·         1.6 i-DTEC Elegance : 24 590 €

·         1.6 i-DTEC Executive : 26 590 €

·         1.6 i-DTEC Exclusive : 29 190 €

·         1.6 i-DTEC Exclusive Premium : 30 190 €

·         1.6 i-DTEC Executive AT : 28 530 €
·         1.6 i-DTEC Exclusive AT : 31 130 €

·         1.6 i-DTEC Exclusive Premium AT : 32 130 €

Honda Civic 4 portes

·         1.6 i-DTEC Elegance : 25 300 €

·         1.6 i-DTEC Executive : 27 300 €

·         1.6 i-DTEC Exclusive : 29 600 €

·         1.6 i-DTEC Exclusive AT : 29 240 €
·         1.6 i-DTEC Executive AT : 31 540 €

 

 

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search