Ken Block s’offre Pikes Peak, et c’est chaud…!

 In Actus

Le célèbre drifter professionnel Ken Block s’est offert une montée d’anthologie sur le célèbre tracé de Pikes Peak dans le Colorado américain. Au volant de sa Ford Mustang 1965 de 1.400 chevaux baptisée Hoonicorn RTRV2, il a enchaîné à un rythme d’enfer les 156 virages tant redoutés.

 

L’International Hill Climb, plus connue sous le nom de Pikes Peak, est une course de côte qui, il y a peu de temps encore, se déroulait sur de la terre. La piste est aujourd’hui revêtue de bitume mais le tracé est pratiquement resté le même et l’arrivée a toujours lieu à 4.300 mètres d’altitude. La démesure à l’américaine!

« Quand j’étais jeune, je suis tombé sur la Pikes Peak International Hill Climb une ou deux fois à la télé » avoue Block « même en étant gamin je me rappelle que je rêvais d’y rouler tellement ça avait l’air épique. J’ai fini par le faire en 2005, mais avec une voiture de rallye Groupe N qui n’avait pas tellement de puissance à cette altitude avec aussi peu d’air. C’était décevant à cause de ce manque de puissance mais j’ai adoré la route et la montagne. J’ai toujours voulu y retourner et faire les choses bien. D’y revenir, et de pouvoir y conduire comme dans mes vidéos Gymkhana avec la Hoonicorn de 1400 chevaux, c’est vraiment un rêve que j’ai réalisé »

Ken Block est donc revenu au volant de sa Mustang 4×4 très, très spéciale qui développe la bagatelle de 1.400ch pour affronter cette montée impressionnante. Au volant de cette « Hoonicorn RTRV2 » délirante il réalisé une montée incroyable se battant à chaque instant avec sa voiture surpuissante sous l’oeil de la caméra. Une aventure qui ne s’est pas faite si facilement puisque Ken Block et son équipe ont du s’y reprendre à trois fois mais le résultat baptisé « Climbkhana » impressionne.

« Cette voiture est folle » s’est confié Ken Block « J’ai parfois l’impression qu’elle veut me tuer. Avant d’ajouter le biturbo c’était la voiture la plus fun que j’ai conduite. Maintenant c’est tout aussi fun mais ça fait fondre les pneus à une vitesse incroyable. Avec un tel monstre sur une montagne aussi dangereuse, je me suis dit que c’était peut-être un défi que j’aurai du mal à relever. C’est la voiture quatre roues motrices la plus puissante au monde, je suis vraiment content de pas y être passé en faisant cette vidéo »

 

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search