Volvo S90 D4-190ch : la classe pullman !

 In Essais

La Volvo S90 a pris la succession de la S80 dans la gamme du constructeur suédois. La berline en a profité pour devenir une limousine qui cible les meilleures propositions allemandes.

La Volvo S90 est le fer de lance de la gamme suédoise. Si l’on excepte le SUV XC90 bien entendu qui boxe dans une toute autre catégorie mais qui lui offre sa plateforme. Oubliez tout ce que vous saviez sur la S80, très honnête berline au demeurant. La S90 c’est réellement autre chose. C’est pour commencer une belle et grande voiture, une « quasi » limousine avec ses 4,96m de longueur (pour une largeur de 1,88 mètre), dont la vocation est certainement davantage le voyage que les allers-retours professionnels. Cette Volvo S90 affiche en effet des lignes élégantes, une silhouette très élancée avec ce qu’il faut de nervosité pour relever l’ensemble. Mais comme c’est la tendance aujourd’hui, les surfaces vitrées semblent toujours un peu les grandes perdantes dans ces volumes généreux. Heureusement le montant C, qui vous rappellera certainement le célèbre « pli Hofmeister » de BMW, vient redynamiser l’ensemble. La face avant gloutonne en diable, se distingue également par ses feux agressifs, dont la signature lumineuse évoque soit disant le « marteau de Thor » mais qui nous rappellent davantage le monde du silence, celui des féroces squales…, les feux arrière en revanche divisent plus qu’ils ne séduisent et semblent bien grand.

L’habitacle vous fera vite oublier la rigueur germanique. Pas d’inquiétude, la qualité de présentation est à niveau, la finition également. Mais le parti pris esthétique, cette volonté de trancher, de se distinguer est indéniable. Volvo est une marque suédoise (bien que propriété du groupe chinois Geely depuis 2010) et tient à le faire savoir. Il est question ici de proposer quelque chose de différent, de présenter un design quelque peu scandinave, épuré et sans outrance. On se glisse d’ailleurs avec curiosité dans ce véritable cocon, bien calé il est vrai par une console centrale un peu intrusive. Un choix de cuirs Nappa clairs, des moquettes épaisses, des plaquages en bois mat lumineux, allègent la présentation. Les aérateurs chromés, presque vintages, s’intègrent finalement très bien dans cet ensemble. Du coup le grand écran central digital et tactile de 9 pouces qui permet de tout gérer et paramétrer fait presque pièce rapportée. Grâce au système Sensu développé par Volvo, on y gère tous les réglages, de la navigation au multimédia (Apple Car Play et Android Auto malheureusement optionnels), mais aussi l’internet, un service de streaming musical Spotify, le téléphone, sans oublier le service d’appel. Très high-tech également, le combiné d’instruments face au conducteur est entièrement digital. Les sièges à réglages multiples et massant sont aussi confortables que vous l’imaginiez. Dans cet habitacle il y a de la place, pour tout le monde. Les voyageurs y trouveront toutes leurs aises, leurs bagages également dans un coffre profond et logeable de 500 litres. La Volvo S90 est généreuse et propose en sus des équipements de confort (climatisation automatique, phares LED avec feux de route adaptatifs et correction dynamique de la portée, détecteur de pluie, sièges massant, radar et aide de stationnement, installation audio 330 watts haut de gamme, etc.) une fort belle brassée d’équipements de sécurité : affichage tête haute, détection des piétons et véhicules avec freinage automatique d’urgence, alerte distance de sécurité, système d’anticipation de collision intelligent, système de protection anti-sortie de route, huit airbags, régulateur adaptatif semi-automatique IntelliSafe Assist avec alerte distance de sécurité, alerte de franchissement et aide au maintien de ligne baptisé Pilote semi-automatique, reconnaissance des panneaux de limites de vitesse, etc.

Avec cette Volvo S90 il s’agit d’oublier les grosses motorisations gloutonnes et polluantes. La Volvo S90 se veut vertueuse. Elle a choisi de délaisser les six et huit cylindres d’antan au profit de fort sophistiqués quatre cylindres suralimentés. La gamme s’étale avec trois diesel au total (D3 150ch, D4 190ch, D5 235ch) et deux essence (T5 254ch, T6 320ch) de 150ch à 400ch pour la version Hybride reprise du XC90. Une transmission intégrale est également proposée sur les D4, D5 et T6. Un choix large pour séduire le plus grand nombre. Fort de 190ch et d’un couple de 400Nm, le D4 n’est certainement pas l’offre la moins intéressante. Donné pour une vitesse de pointe de 230km/h, que nous n’avons pas vérifié, et pour une valeur d’accélération de 8,2 secondes sur le 0 à 100km/h, ce quatre cylindres de 1.969cm3 affublé d’une paire de turbocompresseurs s’arrange assez bien des 1.717kg à vide de cette grande berline. Relativement frugal avec 4,4 l/100 km annoncé en consommation mixte et (116 gr CO2/km) et 6,9 litres relevés sur un parcours très varié, il est de plus assez silencieux. Généreux, rond et linéaire, il ne donne jamais l’impression d’être à la peine. En conduite coulé, il dialogue avec intelligence avec la boîte automatique Aisin à huit rapports qui transmet ici de manière très maîtrisée sa puissance aux roues avant. Douce et fluide elle se fait oublier la plupart du temps. Elle deviendra un peu plus heurtée si vous lui en demandez davantage, notamment au kick-down. Reposant sur sa suspension pneumatique (option 1.980€) la Volvo S90 préfère à l’évidence abattre du kilomètre dans la plus grande sérénité. Le châssis très sain assisté d’une direction douce et précise préfère un (bon) rythme de sénateur à toute conduite par trop agressive. S’il vous venait l’idée de brusquer cette limousine, elle manifesterait vite son mécontentement par des pompages de suspensions et se mettrait à flotter quel que soit le mode retenu. Il vaut donc bien mieux baisser de rythme et profiter de la très appéciable isolation prodiguée par cette limousine. Un point fort de la voiture! Vous ressentirez alors une parfaite sérénité, une grand tranquilitée, parfaitement protégé des agressions extérieures. Peu de bruits, une atmosphère feutrée ouatée même, un confort de très bon niveau, l’intérieur de cette grande Volvo tient effectivement davantage du salon cosy que du cockpit automobile. C’est là un véritable plus indéniablement par rapport à ces concurrentes…

La Volvo S90 est proposée à partir de 41.700 € et jusqu’à 71.570 € suivant motorisations et niveaux de finition, Momentum, R-Design, Inscription et Inscription Luxe.

 

  Tarifs gamme (assistance 3 ans)
Motorisation Transmission Puissance Momentum Inscription Inscription   Luxe
D3 diesel BM6 150 ch 41 700 € 50 000 € 55 170 €
D3 diesel Geartronic   6 150 ch 44 000 € 52 300 € 57 470 €
D4 diesel BM6 190 ch 44 100 € 52 400 € 57 570 €
D4 diesel Geartronic   8 190 ch 46 400 € 54 700 € 59 870 €
D4 diesel AWD Geartronic   8 190 ch 49 000 € 57 300 € 62 470 €
D5 diesel AWD Geartronic   8 235 ch 53 800 € 61 400 € 66 570 €
T5 Geartronic   8 254 ch 49 900 € 57 500 € 62 670 €
T6   AWD Geartronic   8 320 ch 58 800 € 66 400 € 71 570 €

 

https://youtu.be/D6JdsOENHfg

 

Commentaires
  • Anonyme
    Répondre

    La technologie, le confort, l’élégance des lignes…………se paient!
    Où MA Volvo que je pouvais me payer dans les années 80!

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search