Skoda Kodiaq : le SUV malin !

 In Essais

Dernier SUV de la constellation Volkswagen, le Skoda Kodiaq propose beaucoup pour pas trop cher. La gueule en plus !

 

Chez Volkswagen rien ne se perd. Et tant qu’à développer une nouvelle plateforme autant l’utiliser et la démultiplier sur le plus grand nombre de modèles. C’est ainsi que la structure MQB a également servi de base pour le nouveau SUV de la marque tchèque Skoda. Après le Volkswagen Tiguan et le Seat Ateca récemment, c’est donc un autre SUV familial baptisé Kodiaq et développé par Skoda qui profitera de cette base moderne et malléable à souhait.

Depuis quelques modèles déjà, Skoda semble avoir trouver le truc question design. Enfin son truc à lui ! C’est un mélange de lignes puissantes sur une ceinture de caisse soulignée, des arches de roues fortement marquées, anguleuses, mais également des proportions harmonieuses, et des lignes tendues. Sans oublier une calandre expressive signe de reconnaissance désormais pour l’ensemble des modèles. Le profil fait costaud… comme tout le reste d’ailleurs. Mais c’est voulu et à l’arrivée, le Skoda Kodiaq impose sa présence. Un point pour lui.

Avec ses 4,79 de longueur et un empattement maousse de 2,79 m, le Kodiaq privilégie clairement l’habitabilité. Ses vingt bons centimètres de supplément par rapport à un Volkswagen Tiguan lui permettent ainsi de proposer sept places (option à 820€) pour accueillir toute une famille. Une troisième rangée de sièges escamotables dans le plancher est en effet proposée pour accueillir des enfants ou des adolescents. Certes l’accès pourrait en être meilleur malgré le coulissement de la banquette de second rang (fractionnable 2/3 – 1/3) sur 18cm, mais ces sièges ne sont pas que des solutions d’appoint et ils se montrent plus accueillants qu’il n’y paraît. Même en configuration sept place il y aura encore de la place dans le coffre pour loger quelques bagages. Ces 270 litres au minium passent à 720 litres en configuration 5 places et même 2.065 litres quand tous les sièges sont rabattus. Pour être complet citons le dossier du siège passager avant qui peut se rabattre afin d’offrir une longueur de chargement de 2,80m. Quel coffre ce coffre !

Très classique la nouvelle planche de bord que l’on retrouvera sur tous les prochains SUV Skoda possède une finition soignée. Double casquette et double boîte à gant, grands aérateurs verticaux entourant l’écran central de 8 pouces, l’ensemble est sage mais la qualité est là. « Simply clever » comme toujours, le Skoda Kodiaq offre nombre d’astuces qui facilitent la vie : grattoir pour pare-brise dissimulé dans la trappe à carburant, lampe de poche amovible, parapluies dissimulés dans les contre-portes, baguettes de protection d’arrêtes de portes érectiles, espaces de rangement variés, crochet d’attelage électrique ou bien aussi ces appuie-tête type aviation pour ceux qui veulent dormir ou la recharge de Smartphone par induction.

Pour la techno le Skoda Kodiaq n’est pas en reste et propose du tout bon comme le système In Car Communication pour converser dans l’habitacle via les haut-parleurs, le système Skoda Connect qui propose nombre de fonctions comme l’alerte accident, le diagnostic véhicule avec prise de rendez-vous entretien, ou encore la navigation avec commande vocale, l’importation d’itinéraires en ligne, ou la recherche de places de stationnement. Comme sur les autres SUV à plateforme MQB, le Kodiaq propose nombre d’aides à la conduite évoluées : régulateur de vitesse adaptatif, système de précollision, freinage automatique en ville actif jusqu’à 34 km/h, aide au maintien de file, lecture des panneaux de signalisation, progression presque autonome dans le trafic, détection des angles morts, détecteur d’endormissement, caméra de recul avec vision à 360°, etc.

Large et haut (1,88m et 1,67m), le Kodiaq s’aborde comme un véritable 4×4. On y monte (garde au sol de 188mm), mais on profite ensuite d’une belle visibilité. Prudence tout de même en ville où il faudra parfois manoeuvrer avec précaution, notamment dans les parkings modernes à la place si comptée. Bien tenu et bien suspendu, surtout si vous bénéficiez de l’option suspension pilotée multimodes DCC optionnelle, le Kodiaq offre un excellent comportement et un beau dynamisme. Attention toutefois comme à l’accoutumée aux dimensions des roues (au choix 17, 18 ou 19 pouces), car plus c’est grand moins c’est confortable.

Le Skoda Kodiaq est proposé avec deux motorisations essence 1.4TSI de 125ch et 150ch et deux diesel 2,0TDi de 150ch et 190ch. Bonne surprise le « petit » 1,4l. 125ch deux roues motrices se montre assez gaillard dans la plupart des situations. Certes il faudra savoir jouer du levier de vitesse, mais il pourra certainement satisfaire les petits budgets attirés par son prix d’appel de 24.950€. Un choix malin pour ceux qui privilégieront le volume et le confort à la performance. Beaucoup, beaucoup plus costaud, le gros 2,0l. diesel de 190ch tracte lui dans le ouaté. Avec ses 400 Nm de couple dès 1.750trs/mn il arrache facilement ce gros SUV (environ 1.700kg) même affublé de sa transmission intégrale par coupleur Haldex, qui distribue le couple aux roues arrière en cas de besoin. Sa boîte à double embrayage DSG à sept vitesses est douce comme tout mais traine un peu dans le passage des rapports. Du coup le 2.0TDi de 150ch à boîte manuelle se montre presque plus dynamique. Plus réactif en tout cas. Lui aussi est disponible avec la DSG, mais ce serait se priver de ce joli répondant.

Le Skoda Kodiaq reprend les habitudes de ses sœurs de gamme et affiche des tarifs dignes du segment inférieur. Même bardé d’option, ce gros SUV familial parvient à faire mieux que la concurrence : Peugeot 5008, Nissant X-Trail ou encore land Rover Discovery Sport et même sans doute que le nouveau Volkswagen Tiguan Allspace 7 places. Ses tarifs débutent à 24.950€ on l’a vu avec un TSi 1,4l. de 125ch en finition Active. Le 2.0TDI qui devrait assurer l’essentiel des ventes de ce SUV s’affiche lui à 31.070€ en boite manuelle mais 4×4 et 30.670€ avec la boite DSG mais en 4×2. Le plus puissant 2.0TDi 190ch 4×4 DSG7 démarre pour sa part à 37.470€ et plafonne à 41.650€ dans la finition supérieure Style. Une finition Laurens & Klemens est attendue dans quelques mois.

 

 

L’interview Linstantauto :

Nous avons eu la possibilité d’interroger Guillaume Jolit, attaché de presse Skoda pour la France, sur le positionnement et les ambitions de ce nouveau SUV Kodiaq.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires
  • Nell
    Répondre

    Pas mal l’essai. Belles photos. Ca donne envie d’acheter !

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search