Nouveauté : Opel Crossland X

 In Actus

L’Opel Crossland X est le successeur du monospace Meriva. Son design qui se veut novateur mélange un peu toutes les inspirations. Surprise, le résultat est plutôt flatteur.

 

La nouveauté de ce printemps pour Opel c’est le Crossland X. Un « Crossover Urbain polyvalent » qui veut plaire au plus grand nombre. Pour y parvenir le constructeur allemand a « mixé » plutôt habilement les genres. On y retrouve en effet un peu du monospace familial, un peu également du crossover tellement à la mode mais aussi un soupçon de véhicule urbain pratique mais ludique sans oublier une pincée de SUV baroudeur costaud. La recette est tenue secrète mais elle a fait l’objet d’une longue réflexion. Voyons ça de plus près.

L’Opel Crossland X vient épauler le Mokka X nous dit l’argumentaire Opel. Dans cette famille le look costaud est une obligation. A l’instar du Mokka X, il arbore donc pare-chocs costauds, arches de roues et bas de caisse renforcés. Les flancs sont marqués comme sur l’Insignia. Mais ce n’est pas un SUV des champs. Il ne dispose pas par exemple de la transmission quatre roues motrices. Son truc à lui c’est à l’inverse la jungle urbaine. Son bouclier avant généreux, son faux sabot de protection et sa calandre proéminente à moustache chromée lui donne la présence nécessaire pour s’imposer. Malgré ses jantes de 17 pouces (seulement) ce Crossland X semble bénéficier d’une garde au sol surélevée.

 

Elément marquant du style de ce Crossland X, le toit flottant et son curieux montant C souligné d’une baguette chromée attire l’œil. Il nous semble mieux mis en valeur que sur l’Adam ou l’Astra Sport Tourer. En tout il plaît aux femmes dit-on. Et c’est très bien, non, pour un véhicule urbain ? Il sera d’autant plus mis en valeur si vous retenez l’option bicolore. Un choix qui séduit près des trois quarts des acheteurs. Cette singularité cache en fait une astuce de design qui permet d’offrir des vitres arrière de taille généreuse et surtout de faciliter l’accès aux places arrière. Car le Crossland X se veut accueillant comme un monospace. De fait les passagers sont assez bien lotis. La hauteur de toit (panoramique en option) est correcte, la banquette 40/20/40 est coulissante sur 15cm. Pour entreposer beaucoup de bagages le volume de coffre peut varier 410 à 520 litres en cinq places grâce à un double plancher, et atteindre les 1 255 litres et rabaissant les dossiers. C’est quand même un peu moins bien que sur le Meriva mais supérieur au Mokka X.

Avant même que le groupe PSA ne fasse l’acquisition du constructeur de Rüsselsheim, celui-ci collaborait déjà avec Sochaux. Ce Crossland X utilise en effet la plateforme PF1 dans sa variante empattement long construite dans l’usine General Motors de Saragosse. C’est en effet celle des Peugeot 2008 mais aussi des Citroën C3 et bien sûr du nouveau C3 Aircross. On la retrouvera bientôt sur le Grandland X mais aussi sur un futur petit utilitaire. Ce Crossland X affiche par conséquent des dimensions compactes avec une longueur totale de 4,21m, une hauteur de 1,59m et une largeur de 1,76m. Ce sont peu ou prou les mêmes dimensions que ses principaux concurrents, les Renault Captur et Peugeot 2008.  C’est 16cm de moins qu’une Astra, mais 10cm de plus en hauteur précise le constructeur. C’est également 8 cm de moins que le Meriva qu’il remplace et 7 cm plus court que le SUV urbain Mokka X. Sur cette plateforme il est logique de retrouver des modules déjà connus. Toutes les motorisations sont donc issues de la banque d’organe PSA avec en essence les trois cylindres 1,2l. atmosphérique de 81ch (5, l/100 km ; 114 g/km CO2)  et 1,2l. turbo en versions 110ch et 130 ch (4,8l. et 5,0l. /100 km  et 114 à 121 g/km de CO2). Les versions diesel compteront le 1,6l. BlueHDi de 99ch (3,8l./100 km et 93/99 g/km de CO2) et 120ch (4,0l./100 km 103 g/km de CO2) puis rapidement le nouveau 1,5l. BlueHDi de 100ch et 130 ch.


En 2017 il ne faut pas mégoter sur la technologie et les aides à la conduite. Le Crossland X profite ainsi de projecteurs full LED adaptatifs, de l’affichage tête haute, de la lecture des panneaux de signalisation, de l’assistant au maintien de voie, du freinage automatique d’urgence et de l’alerte de collision, de la surveillance d’angle mort ou de l’Advanced Park Assist. On relèvera également la détection somnolence du conducteur. Connecté l’Opel Crossland X est compatible avec les systèmes Apple CarPlay, AndroidAuto et IntelliLink. Il propose également la recharge du téléphone par induction et le hot-spot Wi-Fi 4G via l’assistant personnel OnStar avec assistant 24/24h et service Conciergerie.

L’Opel Crossland X sera disponible à la fin du mois de mars et ses tarifs ne nous ont pas encore été communiqués mais ils devraient rester proches de ceux de ses concurrents directes soit 17.000/18.000€.

 

Interview Linstantauto :

Nous nous sommes entretenu avec Thibaut Doneux, designer Opel, qui nous a présenté les caractéristiques mais aussi les originalités du style de l’Opel Crossland X.

Thibaut Doneux, designer Opel

 

 

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search