Volkswagen Tiguan

 In Essais, Non classé

Volkswagen renouvelle entièrement son Tiguan pour 2016. Tout nouveau, tout beau, celui-ci devient le fer de lance d’une véritable offensive SUV. D’ici à la fin de cette décennie, le premier constructeur européen entend en effet proposer au moins un SUV dans chaque segment du marché.

Le Volkswagen Tiguan profite aujourd’hui d’une complète remise à plat. Et pourtant, lancé en 2007 puis restylé en 2011, le Tiguan affichait encore des résultats plus que probants. En France en 2014, il représentait encore la troisième meilleure vente chez Volkswagen avec près de 18.000 unités. En Europe, il s’est classé l’an dernier à la 19ème place des ventes, avec 142.750 unités. Au total dans le monde entier en un peu moins d’une décennie il s’en sera vendu près de 2,8 millions d’unités.

VOLKSWAGEN TIGUAN

VOLKSWAGEN TIGUAN – Linstantauto.com

Tant qu’à évoluer le nouveau Tiguan en profite pour se repositionner et s’afficher encore plus SUV que son prédécesseur. « Ce nouveau Tiguan entend s’imposer davantage comme un véritable SUV » souligne Christine Roch de la Communication Produit Volkswagen, « en matière de design, c’est évident, le nouveau Tiguan est véritablement devenu un vrai SUV. Quand vous regardez son prédécesseur, il se rapprochait beaucoup du Sportsvan en tant que dérivé de la Golf. Mais ce nouveau Tiguan est beaucoup plus proche d’un vrai SUV. Avec son design sportif, dynamique, il a beaucoup évolué. » Sur un segment qui bénéficie du plus fort taux de croissance (30%) au niveau mondial, ce Tiguan est à la pointe d’une offensive produit importante. Près d’un véhicule sur quatre pourrait à l’avenir être un Crossover ou un SUV chez Volkswagen avec une offre de SUV au moins dans chaque segment de marché.

VOLKSWAGEN TIGUAN

VOLKSWAGEN TIGUAN – Linstantauto.com

Pour ce faire, le nouveau Tiguan adopte à son tour la plateforme modulaire MQB du groupe dont les VW Golf, Skoda Octavia, Seat Leon, et Audi A3 et TT et A3 bénéficient déjà. Dans un souci de standardisation bien sûr mais aussi de modularité. Car le Tiguan devra pouvoir être décliné dans différentes variantes. On sait déjà qu’une version sept places à empattement augmenté est à l’étude, de même qu’une déclinaison « coupé » un peu dans l’esprit du très agressif Active Concept dévoilé à Détroit, sans oublier une version hybride rechargeable GTE dévoilée au Salon de Francfort l’an dernier.

Car cette plateforme à bien des atouts. Grâce à elle, le Tiguan 2016 bénéficie « d’une réduction significative du poids par rapport au précédent modèle, d’une plus grande rigidité de la coque elle même, d’une meilleure agilité, et d’un confort amélioré » précisent les responsable châssis (…) il profite aussi d’une « capacité de traction qui s’établit maintenant à 2.5 tonnes pour la version 4Motion ».

 _MG_5097

Dans l’esprit des derniers modèles VW, le Tiguan est à la fois dynamique et élégant. La face avant particulièrement agressive lui confère à elle seule une vraie présence. Le poste de conduite ne dépaysera personne, puisque c’est à deux ou trois détails près celui du nouveau Touran. Il ne manque pas de séduction et son équipement de série (volant cuir, écran tactile central) est très satisfaisant. Mais il pourra être enrichi moyennant supplément (affichage tête haute, Active auto display). Un peu plus long (4,48 m soit +53mm) et large (+30mm) que son prédécesseur, il perd un peu en hauteur mais bénéficie d’un empattement augmenté de 77mm. Ce gabarit supérieur profite à l’habitabilité. Les passagers arrière sont ainsi particulièrement choyés avec une hauteur sous toit supérieure (+20mm) et presque 30mm de plus d’espace aux genoux. La modularité est étudiée avec une banquette fractionnable et coulissante, dont les dossiers sont ajustables à la demande. Le volume de coffre en hausse de 145 litres par rapport au Tiguan de première génération peut ainsi passer de 615 à 1.655litres.

 IMG_5133

Le Tiguan recevra un large choix de motorisations alliant la suralimentation à l’injection directe. Quatre offres en essence TSI – 125, 150, 180 et 220 ch – et autant en diesel TDI : 115, 150, 190 et 240 ch – toutes satisfaisant aux dernières normes Euro6. Ces motorisations seront disponibles avec des boîtes de vitesses manuelles six rapports ou DSG7 vitesses. Fort logiquement ce sont les motorisations les plus performantes qui héritent de la transmission intégrale 4Motion. Ces versions, à la garde au sol relevée de 11mm, soit 200mm au lieu de 189mm pour les 2WD, bénéficient de la dernière évolution du coupleur multidisques Haldex qui module en temps réel la puissance entre train avant et arrière. Pour une régulation plus fine encore de la motricité, le système XDS+ couplé à l’ESP veille au grain en répartissant la puissance entre les roues gauche et droite tandis que l’ASR/MSR gère l’anti-patinage.

VOLKSWAGEN TIGUAN

VOLKSWAGEN TIGUAN – Linstantauto.com

Invités en avant première à découvrir le nouveau Tiguan à quelques encablures du cercle polaire, sur des routes verglacées, nous avons pu largement tester les performances de ces nouveaux systèmes. Linéaire mais puissant, le TDI 150ch accouplée à la discrète DSG7 offre un beau dynamisme au nouveau Tiguan. Les accélérations sont vigoureuses (0-100km/h en 9,3sec.) et les reprises sereines. Largement de quoi mettre à mal la motricité du fait d’une adhérence des plus précaire même chaussés de pneus hiver. Réglable sur quatre modes de conduite « neige », « route », « off-road » et « Individual » dont les réglages peuvent être personnalisés, le système 4Motion a fait la preuve de son efficacité. En mode « snow » et grâce à des passages de rapports avancés, un anti-patinage plus vigilant et une réponse de l’accélérateur adoucie, la motricité est préservée. Une fois lancée la stabilité reste sous contrôle. En courbe la sérénité est de mise. Nulle dérobade n’est à craindre, les sous et sur-virages sont maîtrisés ; on sent nettement le travail de l’électronique. Impossible même de s’offrir quelques glissades pour le fun.

VOLKSWAGEN TIGUAN

VOLKSWAGEN TIGUAN – Linstantauto.com

Le Tiguan 4Motion peut donc se targuer d’avoir le pied sûr en toutes circonstances. D’autant qu’il profite désormais aussi d’une électronique de sécurité à la pointe. On relève dès la finition Trendline un système de freinage d’urgence avec détection des piétons, l’alerte de maintien de file, et sept airbags. Auxquels s’ajouteront les feux de route automatique (Confortline), le régulateur de vitesse adaptatif et la reconnaissance des panneaux (Carat) ou le détecteur d’angles morts (Carat Edition).

Proposé d’abord avec deux motorisations TSI 180ch et TDI 150ch, le Tiguan voit ses tarifs débuter respectivement à partir de 40.970€ (Carat/4Motion) et 32.150€ (Trendline). Mais très rapidement une version 1.4 TSI 125 ch boîte de vitesse manuelle traction avant fera son apparition. Avec un tarif proche des 25.000€ elle positionnera le Tiguan de manière beaucoup plus concurrentielle.

VOLKSWAGEN TIGUAN

VOLKSWAGEN TIGUAN

Showing 7 comments
  • hélène l.
    Répondre

    sympa ce nouveau Tiguan, ça donne envie de rouler sur la neige !

    • linstantauto
      Répondre

      Oui plutôt sympa. De plus particulièrement compétant sur cette neige suédoise. Et c’est une bonne surprise. Et qui peut le plus peut le moins, ce SUV devrait en conséquence se montrer très à son aise dans des situations moins extrêmes.

  • Benoît G
    Répondre

    Il donne envi de passer des heures à son volant. On voit souvent la commande « sand » sur les 4×4, est-ce que la position « neige » à le même effet ? Encore merci pour ce super article !

    • linstantauto
      Répondre

      Pas tout à fait, le mode neige réclame de la douceur. C’est pour cette raison que les boîtes de vitesses automatiques ou automatisées choisissent de démarrer en seconde vitesse. Avec un mode « sand » c’est la puissance au démarrage qui est recherchée au contraire.

  • Mameta
    Répondre

    Un SUV élégant et qui la « pêche ». Vu ses performances sur de telles routes nul doute qu’il sera fiable sur certaines routes françaises (Larzac, Morvan, Pyrénées….)

  • Mameta
    Répondre

    Un SUV élégant avec de belles performances
    Vu ses résultats sur de telles routes, tout est à espérer sur les routes françaises (Larzac, Morvan, Pyrénées…)
    A suivre

pingbacks / trackbacks

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search